jeudi , 8 décembre 2016
Accueil » Blog - carnet de voyage » Voyager en Amérique du sud » Parc Tayrona: le voyage nature de la Colombie

Parc Tayrona: le voyage nature de la Colombie

Parler du parc Tayrona, c’est la façon courte de nommer le parc national et naturel Tayrona de Santa Marta en Colombie (parque Nacional y Natural Tayrona). Une merveille naturelle protégée, qui offre la nature d’une forme inégalée. Personnellement, je pense que le parc Tayrona est un endroit à ne pas rater si vous allez au beau pays du café. Dans ce coin de paradis, vous trouverez d’ innombrables plages sauvages et peu fréquentées. Le tout avec un décor entouré de montagnes et de verdeur, loin du bruit et du stress des plages commerciales.

Nature côte en Colombie
Nature côte en Colombie

Visiter le parc Tayrona, notre dernière destination en Colombie

En compagnie d’un copain français, nous avions pris la décision de parcourir quatorze villes de la Colombie en quarante jours. Voyez-vous ce qu’un colombien est capable de faire pour montrer les atouts de son beau pays?

J’étais nerveux, j’avoue; des fois les voyages ne se déroulent pas comme on veut. Mais heureusement ce périple en Colombie a été en accord avec le planning…ou presque. Car après avoir visité et parcouru des endroits magnifiques pendant trente deux jours (32), nous étions épuisés. Á tel point, que nous ne voulions plus voyager. Nous étions fatigués de tout et ça nous irritait, mais surtout mon copain français. Le pauvre a été exposé au choc culturel très rapide et fortement. Ca ne doit pas être facile de quitter le silence mortuaire du métro lyonnais, pour monter dans les bus colombiens avec de la musique tropicale à toute puissance ! De plus, mon ami un grain timide, subissait les regards et les approches des colombiennes souriantes et directes.

Parc national Tayrona
Parc national Tayrona

Comme remède pour la fatigue, nous nous sommes mis d’accord pour partir à la recherche d’une plage tranquille. Nous voulions un lieu dans lequel on pouvait s’allonger au soleil sans être dérangés. Après une petite réflexion, le nom du parc Tayrona est apparu. Sans perdre de temps, nous filons vers la ville de Santa Marta dans les caraïbes colombiennes, à la recherche du repos rêvé.

Arrivée à Santa Marta et visite de la plage de Taganga

Nous sommes arrivés à Santa Marta le matin après 10 heures de car (musique tropicale incluse). La chaleur de la côte Atlantique colombienne nous a bien reçus, avec 32 degrés accompagnés d’une brise marine très agréable. Installés dans un petit hôtel du centre, nous partons découvrir ma ville natale.

Santa Marta est une ville très touristique de la Colombie. Les plages voisines de ‘El Rodadero » sont très populaires, visitées par de milliers de colombiens chaque année. Le centre-ville a des traces de l’époque coloniale, avec une architecture riche en balcons et en couleurs claires et pastel.

Le lendemain matin nous quittons Santa Marta vers le parc Tayrona,  mais une visite rapide à la plage de Taganga s’impose. Le paysage à beaucoup changé, en seulement 15 minutes de trajet nous profitons du côté tranquille des  caraïbes.

Plage du parc Tayrona en Colombie
Plage du parc Tayrona en Colombie

Parc Tayrona, ou comment s’échapper du monde chaotique

La nature se transforme sur la route que relie Taganga au parc Tayrona, en devenant d’un verdeur éclatante. Les raisons d’une telle exubérance, c’est la présence d’un écosystème unique au monde : la sierra Nevada de Santa Marta. Celle-ci possède le titre d’être l’unique montagne enneigée au monde qui se trouve sur une côte marine. Nous roulons fenêtres grandes ouvertes, dans un petit bus appelé « colectivo ».

Déposés aux portes du parc et suite au contrôle des passeports, nous prenons le chemin qui mène aux plages. S’il existe bien la possibilité de prendre un véhicule ou des chevaux pour une partie du trajet,  nous décidons d’y aller à pied. La marche est sympathique et d’environs 2 heures, tout en croisant des centaines de crabes bleus. Le paysage est atypique, les cocotiers se mélangent avec la jungle tropicale dans un sol sableux. Marcher a été le début de la désintoxication de ce monde mondain (lire avec ironie).

En arrivant aux plages infinies, nous mettons en place notre plan : nous laisser tomber est rester immobiles pendant des heures. Le temps d’être bercés par le va-et-vient des vagues et le chœur lointain des oiseaux.

Visiter le parc Tayrona est se rappeler que la Mère Nature guérit les maux de ce monde agité que l’on appelle « moderne ».

Finir le voyage au parc Tayrona, a été la cerise sur le gâteau d’un voyage inoubliable en Colombie !

Parc naturel Tayrona
Parc naturel Tayrona

Conseils et informations pour visiter le parc Tayrona à Santa Marta

Le parc national et naturel Tayrona fait partie d’un réseau colombien de parcs protégés. Il est sous la responsabilité de l »état colombien, mais administré par une entité privée. Voici quelques informations et conseils si vous pensez vous y rendre : 

Comment arriver et où se trouve le parc Tayrona :

  •  Le parc Tayrona (parque Tayrona) se trouve à 34 kilomètres de la ville de Santa Marta, département de Magdalena, sur la côte Atlantique colombienne.
  • Ce parc fait partie de la majestueuse Sierra Nevada de Santa Marta, habitat des communautés indigènes natives,  les indiens Tayronas et les Koguis.
  • En partant de Santa Marta, il existe deux possibilités pour se rendre au parc :
  1. Dépuis Taganga : vous pouvez prendre un petit bateau et arriver par voie maritime au parc. Le parcours se fait en 30 minutes +-, avec un prix de 10000 COP pesos colombiens, environ 4 euros (prix 2013).
  2. Depuis les communes de Zaino et Calabazo : si vous vous y rendez en voiture, vous avez deux possibilités. Le petit bus ou « colectivo » se prend dans le centre ville de Santa Marta, à la carrière 11 avec rue 11 (carrera 11 avec calle 11). Le trajet se fait en une heure +- pour un prix de 6000 COP pesos (2,5 euros), il suffit de demander au conducteur de vous déposer à la porte souhaitée. Tenez en compte qu’après il faut marcher ou prendre un cheval (payant) jusqu’aux plages.

Dormir dans le parc :

Le parc Tayrona offre plusieurs possibilités pour y passer la nuit. Le prix dépend de votre budget et du confort souhaité.

  • Ecohabs ou hôtel avec des cabanes individuelles : celui-ci est un service considéré luxe, avec toutes les commodités hôtelières. Les cabanes individuelles proposent : un lit, télévision, mini-bar, service de restaurant. Le prix est de  160000 COP pesos +-, soit environ 65 euros (prix 2013). Site web Hôtel Parc Tayrona.
  • Hamacs : idéal si vous voulez dormir dans le parc de façon originale et sans apporter de matériel. Le prix est de 30000 pesos, 13 euros +-, avec un hamac-moustiquaire.
  • Camping : la nuit dans une tente (tienda o carpa) est possible. Le coût est de 16000 pesos, soit 7 euros +-. Le prix donne droit au service de toilette et douche et à planter la tente, mais la tente n’est pas comprise.

Si vous voulez réserver à l’avance quelques services évoqués ici, il suffit de visiter le site officiel du parc Tayrona.

Hôtel cabanes au parc Tayrona
Hôtel cabanes au parc Tayrona

Activités dans le parc naturel :

Au moment d’entrer dans le parc, vous allez recevoir des consignes sur les règles à respecter par rapport au respect de la nature. Néanmoins il est possible de faire pas mal d’activités à l’intérieur du parc.

  • Randonnée au sentier des oranges (sendero de los naranjos). Marche de quelques heures.
  • Visite de plus de 20 plages, dont Bahía Concha (la baie de concha), plage cristal, plage arrecifes, plage la piscine. Il est possible de trouver des plages vierges où s’allonger même nu. Tenez compte du temps de retour, car les plages s’étirent sur des centaines de kilomètres.
  • Musée archéologique de Chairama à la plage de Cañaveral.
  • Visite du petit village Tayrona (pueblito tayrona). Je n’ai pas trouvé cela intéressant.
  • Plongée avec des tubas.
  • Promenades à cheval.
  • Vous pouvez aussi programmer une visite aux ruines de la cité perdue (la ciudad perdida). Un endroit caché dans la nature, vestige des communautés natives de la zone. Pour le faire prévoyez au moins 5 jours, et il faut absolument le faire avec une agence de voyages.

Recommandations et conseils pendant le séjour dans le parc :

  • Respecter les règles du parc pour la conservation de la nature.
  • Les déchets doivent être gérés par le visiteur. N’oubliez donc pas des sacs poubelle.
  • Les visiteurs n’ont pas le droit d’entrer avec des boissons alcooliques. Mais celles-ci sont à la vente à l’intérieur du parc.
  • Les animaux domestiques sont interdits.
  • Le camping est possible seulement dans les endroits autorisés.
  • Une pièce d’identité sera exigée à l’entrée du parc. Sachez que le prix pour les étrangers est plus cher que celui des nationaux.
  • Évitez les intermédiaires, vous pouvez contacter et réserver via le site du parc Tayrona.
  • Je vous suggère de porter à boire et à manger, car à l’intérieur du parc les prix sont élevés.
  • Si vous pensez visiter le parc en une journée, il faut y arriver très tôt le matin. Entre le trajet en voiture, la marche à pied et la visite des plages plusieurs heures sont nécessaires. Vous pouvez aussi vous trouver coincés sans transport le soir.

 

Blogtrip – Aristofennes

Blog de voyages – voyager dans le monde avec un blog !

A propos de Aristofennes

Je m'appelle Jerson mais je suis connu sous le nom d'Aristofennes dans le monde du voyage. Je suis un voyageur passionné et sincère qui veux trasnmettre mes aventures dans ce blog personnel. Voyager est un art, dans lequel le contact humain est indispensable.

Ça peut t'intéresser

Voyage à Salento Colombie

Salento en Colombie : Le village aux mille couleurs

Il existe dans le monde des villages qui réveillent nos sensations au maximum. Des endroits …

4 commentaires

  1. Merci beaucoup! Article super utile et bien organisé. M’a beaucoup aidé et evité des frais inutiles par agence!

  2. MORARD Marie-Annick

    bonjour,
    Je vois que vous avez une bonne expérience, et j’en profite pour vous demander conseil :
    Dans quelques jours je pars en Colombie pour 36 jours
    – arrivée à Bogota le 30 juin, où m’attend mon compagnon qui a séjourné 3 mois dans la région de Medellin pour aider à des travaux dans un village.
    – 3 nuits a Bogota – puis 3 nuits à Médellin (avion) – 3 nuits à Cartagène (avion).
    nous ferons la côte caraibe par étapes, le parc Tayrona, 1 nuit et ensuite excursion avec agence à Punta Gallina 2 nuits
    – puis au départ de Santa Marta en bus : Bucaramanga – San Gil – Tunja – Villa de Leiva (programme non encore défini)
    Pour rejoindre ensuite la zone Cafetéra ( Salento) est-il préférable de partir de Medellin (si transport possible de Villa de Leiva à Médellin ?), ou de Bogota par bus ou avion ? Sachant que notre vol retour en France le -6/08 se fera au départ de Medellin.

    San Augustin m’attire aussi, mais nous n’aurons certainement pas le temps (à moins de ne pas aller à Bucaramanga – San Gil Tunja, et de préférer San Augustin ?)

    Merci de me donner ces informations si possible. A préciser que nous sommes un couple de retraités, habitués à la marche, mais ne voulons pas nous épuiser et prendre le temps des découvertes.
    Cordialement.

    M.Annick

    • Bonjour Annick

      Le planning que vous avez tracé pour visiter la Colombie est correcte pour se faire une idée du pays. Je vous recommande des Villa de Leyva aller à Bogotá directement a la « terminal de transporte » (terminus des cars » ou gare routière)e et ensuite prendre un Car vers Armenia. Les deux entreprises que je vous recommande sont : Expreso Palmira et expreso Bolivariano. N’oubliez pas de demander et d’exiger que ça soit un « bus grande » car les petits navettes donnent le vertige. La durée du trajet est plus ou moins de 8 heures. Une fois à ARmenia il ne vous reste que prendre un petit bus (buseta) vers Salento. Environs 30 minutes de trajet.

      Par rapport au choix de visiter San Agustin, je vous recommande plutot d’aller comme initialement prévu à Bucaramanga, San gil, Barichara (très recommandé) et Tunja. Vous avez plus des choses à voir, car San Agustin vous fêtes un long trajet que pour ça. Mais vous pouvez laisser San Agustin pour una prochaine fois.

      N’hesitez pas si vous avez besoin plus d’informations. Même au niveau des agences.

      Cordialement
      Aristofennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *