jeudi , 8 décembre 2016
Accueil » Blog - carnet de voyage » Voyager en Amérique du sud » Vallée de Cocora à Salento, la verdoyante Colombie

Vallée de Cocora à Salento, la verdoyante Colombie

Il était à peu près 4 heures de l’après midi. On venait de manger un plat très typique dans cette région de la Colombie: une délicieuse truite locale cuite, dans un petit restaurant en face du parc principal du village. Assis sur la terrasse, on voyait les gens du coin toujours souriants dans leurs vies quotidiennes dans ce beau village coloré de Salento. Un vrai bonheur!  Avant de partir, Mme « Maruja » la propriétaire nous suggère de visiter la vallée de Cocora, bijou naturel de Salento. Le site immanquable si vous vous rendez dans la région du café en Colombie!

Palmier à cire de la vallée de Cocora en ColombiePalmiers à cire de la vallée de Cocora en Colombie

 

Á la rencontre du vert paysage de la région du café en Colombie

Le réveil a sonné vers 6 heures du matin et on quitte l’hôtel. Après on prend un petit déjeuner avec un bon café colombien!. Nous partons vers le coloré parc central du village. C’est ici que l’on prend les vieux jeeps Willys qui nous amèneront à la vallée de Cocora.

On pensait que l’on avait tout vu à Salento, mais on s’était trompé !

 

Le voyage en jeep Willys tout seul a déjà été une expérience particulière. On était debout cramponnés sur la partie arrière du véhicule. Mais la crispation d’être secoués dans la voiture a disparu quand les montagnes verdoyantes sont apparues devant nous. Le trajet permet de profiter d’une nature riche et reposante. Sur la route on pouvait observer quelques belles fermes cultivant du café, ainsi que des activités agricoles artisanales.

Dormir dans une ferme région culture du café en ColombieDormir dans une ferme. Région de culture du café en Colombie

 

Paysage dans le parc naturel Cocora à Salento Paysage dans le parc naturel Cocora à Salento

 

Arriver à la vallée de Cocora…l’apothéose !

Qui parmi vous a déjà vu d’immenses palmiers caressant un ciel bleu avec des petits nuages blancs, sur une montagne à plus de 2800 m d’altitude ? Je pourrais passer pour quelqu’un à l’imagination fertile, mais cet endroit existe bel et bien.

C’est comme ça qu’après 25 minutes de route on arrive à l’entrée du parc ou vallée des hauts palmiers. La vallée de Cocora se trouve sur la cordillère centrale des Andes colombiennes. Un paysage édénique tout droit sorti d’un livre de peinture abstraite. Nous étions curieux face à cette nature étrange. On nous a confirmé que nous étions en présence d’une variété endémique et unique au monde: le palmier à cire du Quindío (nom scientifique: Ceroxylon quindiuense). Rien de moins que l’arbre national de la Colombie. Il peut atteindre 60 m de hauteur et c’est aussi le palmier qui pousse à la plus haute altitude dans le monde entier.

Une petite excursion dans les alentours s’impose.  Un moment très plaisant où on a pu connaitre ce parc naturel, avec ses petits ruisseaux d’eau pure, et en plus rencontrer des gens cultivés et agréables. La pluie menaçait ce jour-là et il n’y avait pas beaucoup de monde sur le lieu. Je me suis éloigné un peu pour profiter du silence, interrompu seulement par des oiseaux. Dès que je peux, j’aime me nourrir des énergies de la nature dans des endroits comme celui-ci.

Promenade à cheval, vallée de Cocora Salento en Colombie Promenade à cheval, vallée de Cocora

 

Le ciel était couvert mais quelques rayons de soleil sporadiques apparaissaient pour illuminer les montagnes. Entre les nuages et le brouillard épais, les palmiers à cire de la vallée de Cocora offraient un spectacle nostalgique et contemplatif.

Le vent soufflait et semblait faire danser les palmiers.

Après le moment zen, nous partons explorer plus loin en faisant une promenade à cheval. On prend les sentiers qui mènent vers le haut des collines tout en traversant des rivières. La cordillère est très humide et la végétation est très dense. Nous sommes arrivés à l’endroit où l’on peut admirer une imprenable vue sur la vallée de Cocora.

Au retour et pour se réchauffer un peu, nous prenons une « aguapanela caliente con queso » : c’est une boisson chaude à base de canne à sucre accompagnée d’un morceau de fromage frais.

Le retour au village de Salento a été précipité à cause d’une pluie torrentielle très typique des forêts tropicales colombiennes. Nous étions heureux de visiter un endroit si magique et inhabituel. Ce voyage en Colombie continue…

Voyage dans la vallée de cocora, Salento Colombie Voyage dans la vallée de Cocora

 

Guide et conseils pour visiter la vallée de Cocora à Salento (Colombie)

Où se trouve la vallée de Cocora?

Le parc naturel de la vallée de Cocora se trouve à 12 kilomètres du village de Salento dans le département du Quindío, au centre de la région du café en Colombie.

Comment y arriver?

  • Le plus pratique pour arriver à la vallée de Cocora, est d’arriver au village de Salento et une fois sur place, prendre une jeep Willys dans le parc central du village.
  • Le prix du trajet en voiture Willys est de 4500 pesos colombiens COP, environs 1,40 euros. Le parcours dure 25 minutes environs.
  • La route est bonne.

Informations, conseils et activités une fois sur le parc naturel de la vallée de Cocora:

  • Je vous recommande de programmer la visite le plus tôt possible. Salento devient un village très touristique et les voitures Willys sont prisées.
  • Il faut savoir que la météo sur la cordillère des Andes est imprévisible. Il est conseillé de porter une veste coupe-vent et imperméable car les pluies sont courantes.
  • La température moyenne est de 14 °C.
  • L’accès au parc naturel est gratuit, mais quelques activités sont payantes.
  • Vous pouvez faire des randonnées dans le parc et la vallée, néanmoins l’appel d’un guide sur place est parfois très utile.
  • Il est possible de visiter la « maison des colibris » plus haut dans les collines. L’accès coute 5000 pesos colombiens COP, soit 1,50 d’euros.
  • L’endroit est très humide en période de pluie, n’oubliez pas des chaussures adaptées.
  • Les promenades à cheval sont vraiment agréables. On paye environ un euro pour un tour de deux heures.
  • Vous trouverez plusieurs points de restauration sur place. Essayer de goûter à la truite locale, la « agua panela con queso » et le canelazo, ce dernier est une infusion d’herbes locales avec de la cannelle et une touche de liqueur.
  • N’oubliez pas de prendre assez d’eau potable et quelque chose à grignoter pendant les promenades.
  • Le retour se fait normalement vers 16 ou 17 heures.
  • Pour plus d’informations vous pouvez vous rendre sur le site de l’office de tourisme du département du Quindío et le site officiel du tourisme de la Colombie

 

Aristofennes – Blogtrip

Blog de voyages – voyager dans le monde avec un blog !

A propos de Aristofennes

Je m'appelle Jerson mais je suis connu sous le nom d'Aristofennes dans le monde du voyage. Je suis un voyageur passionné et sincère qui veux trasnmettre mes aventures dans ce blog personnel. Voyager est un art, dans lequel le contact humain est indispensable.

Ça peut t'intéresser

Poporo quimbaya El Dorado musée de l'or

El Dorado : le musée de l’or à Bogotá en Colombie

En France l’expression « l’ Eldorado » (el Dorado) est monnaie courante. Néanmoins beaucoup de gens ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *